Freelance Débutant : 8 erreurs à éviter. - Benjamin Chambolle

Freelance Débutant : 8 erreurs à éviter.

BC-blanc-1200x628-layout1340-1ehplph

Lorsqu’on se lance en tant que freelance, il y a des erreurs qui reviennent régulièrement. Sur le moment, ça ne semble pas en être (parfois ça semble même être une très bonne idée). Le mode de vie du freelance est attrayant : la liberté de choisir ses heures et ses clients, parfois même travailler de n’importe ou en fonction de son activité… Mais sans une bonne hygiène de vie et une bonne organisation, il est facile de s’égarer.

Dans cet article, je vais passer en revue les erreurs les plus communes et vous donner des astuces pour les éviter.

Les erreurs qui reviennent les plus souvent pour les Freelances Débutants

1 – Ne pas organiser ses horaires

Travailler du 9h à 17h du lundi au vendredi en faisait uniquement son activité : c’est terminé. Il ne suffit pas de rester assis à attendre une opportunité, sinon vous allez droit dans le mur. Il faut organiser sa journée et sa semaine.

Par exemple : consacrez 3 jours à faire le boulot et 2 aux tâches administratives et pour votre formation continue. Vous pouvez très bien organiser votre journée ou votre semaine différemment. Le travail le matin, l’administratif l’après midi, travailler 6 jours au lieu de 5… C’est à votre convenance, mais si vous ne commencez pas à fixer une discipline et des limites, vous n’allez pas vous en sortir.

2 – Accepter tous les clients et tous les projets

 Il faut payer les factures, donc ce point là n’est pas évident. Mais vous devez apprendre à dire non. Lorsque vous vous lancez, vous aurez évidemment des clients infernaux : ils n’ont pas de budget, ils veulent tout et n’importe quoi, des deadlines impossibles… Vous apprendrez à les détecter rapidement et même à les filtrer avec de l’expérience et un peu de méthodologie.

J’en parlais dans l’article du choix de votre niche, vous devez définir un client type et vous y tenir autant que possible. Ça vous évitera bien des déconvenues.

3 – Ne pas facturer vos projets à leur juste valeur

Une des erreurs les plus communes est de faire un devis et de baisser les prix car le client met la pression ou parce que vous ne voulez pas passer à côté du projet. Définir ses tarifs est très difficile, et même lorsque vous y arriverez, vous aurez toujours peur d’avoir sous-facturé.

Mais quoi qu’il arrive, ne fixez pas votre tarif trop bas. N’acceptez pas de travailler pour moins de 300€ la journée : en dessous, vous allez faire faillite, c’est mathématique. 

En plus de ça, vous dévaluez votre travail. Certains clients vont même refuser de travailler avec vous si le devis est trop bas, car ils auront peur d’avoir un résultat de mauvaise qualité. Pour apprendre à fixer vos tarifs, vous pouvez vous inscrire à ma formation gratuite par email. J’en parle de façon beaucoup plus détaillée et vous donne des méthodes pour vous aider.

4 – Vous contenter du minimum, ne rien proposer

Vous n’êtes plus un employé, vous êtes un prestataire voire un consultant. Si vous vous laissez guider par le client, vous deviendrez ce que j’appelle un « cliqueur ». Vous êtes le prolongement de la main du client qui vous donne des ordres car il n’a pas les compétences.

Vous devez apporter une valeur ajoutée, apporter vos conseils et vos idées pour que votre client atteigne ses objectifs. Il veut mettre son site en Comic Sans MS ? Refusez. Vous êtes là pour dire les choses, s’il se plante violemment parce que vous ne l’avez pas ou mal conseillé, vous en serez tenu pour responsable, même si vous avez fait exactement ce qu’il a demandé.

Vous devez prendre l’initiative, proposer des solutions auxquelles votre client n’avait pas pensé (et les facturer, bien entendu) et ne pas vous contenter du minimum qu’il vous demande de faire.

5 – Tenter de travailler avec un nouveau client au lieu de conserver un client acquis

Une fois que vous aurez terminé un projet, ne laissez pas votre client partir en disant « au revoir et merci, peut-être à la prochaine ! ». Proposez lui un suivi ou un autre projet pour l’aider à atteindre ses objectifs.

Ça démontre non seulement que vous êtes consciencieux, mais aussi que vous comprenez sa position et ses objectifs. Ne négligez pas le bouche-à-oreille, les avis clients et votre réseau. En plus de ça, proposer un suivi mensuel peut vous assurer un revenu récurrent qui est également indispensable à votre survie.

Ne vous contentez pas d’un seul client ! Ce serait également une grosse erreur qui mériterait un paragraphe à part entière, mais ne laissez pas non plus partir vos clients actuels trop facilement. Surtout s’il s’agit de votre client idéal !

6 – Ne pas définir d’objectif et oublier la vision globale

Les objectifs sont très importants pour votre business et votre santé mentale. Ne vous contentez pas de vous dire « eh bien je vais prendre les clients les uns après les autres et on verra ».

Comme dans toute stratégie marketing, vous devez définir des objectifs quantifiables, réalistes et temporels. Dites vous « dans X mois je veux X clients et X revenus puis dans un an X revenus … ».

Mais ce ne sont pas les seuls objectifs que vous devez définir. Pensez également en temps de travail. Combien d’heures par semaine souhaitez-vous travailler ? Au début, il est difficile de se contenter des heures de bureau ou de demies-journées de boulot, mais il peut être intéressant de vous fixer un objectif pour vous libérer du travail. Vous pouvez tenter d’avoir assez de revenus ou d’avoir d’assez bons process en place pour vous libérer une journée de plus chaque semaine par exemple. C’est un objectif tout à fait viable et respectable.

Après tout, vous ne vous êtes pas lancé dans le freelancing pour bosser comme un employé de bureau, non ?

 7 – Négliger votre vie personnelle 

Ne vous laissez pas manger par votre activité. Elle peut vite devenir chronophage et vous seriez tenté de travailler 12 ou 13 heures par jour pour rentrer plus d’argent. Vous pouvez faire ça sur le court terme, par périodes pour des raisons diverses.  Mais n’en faites pas une routine. Profitez de votre famille, ne laissez pas tomber vos proches. Non seulement ça ne leur plaira pas, mais en plus vous allez tout droit vers le burn-out.

En plus de ça, vous pourriez être beaucoup plus productif en travaillant 6 heures qu’en travaillant 12. Savoir à quels moments vous pouvez faire une pause pour repartir de plus belle peut s’avérer être une arme redoutable pour votre productivité.

Travaillez quand vous êtes productif et réservez vous des créneaux horaires pour vous et vos proches. En apprenant quels sont vos pics de productivité dans la journée, vous pourriez en accomplir beaucoup plus en travaillant moins. 

8 – Ne pas assez communiquer ou mal communiquer

Certaines choses qui vous paraissent évidentes ne le sont pas forcément pour vos clients ou les prestataires qui devront travailler avec vous. Vous ne savez pas forcément qui ils sont, d’ou ils viennent et quelles sont leurs attentes. Du moins, vous ne l’apprendrez pas par magie.

Prenez le temps de communiquer et de tout décomposer. Paraphrasez, mettez tout par écrit avant de signer un contrat, fixez des limites. Si on vous demande quelque chose, n’ayez pas peur de poser une question plusieurs fois pour être bien sûr d’avoir compris ce qu’on vous demande. Ce serait dommage de travailler pour rien à cause d’une incompréhension avec votre client.

Communiquez régulièrement avec lui pendant un projet : faites un point à différentes étapes d’avancement. N’attendez pas d’avoir tout fini pour lui présenter votre travail, il risquerait d’être déçu et de vous faire recommencer à zéro. Ce serait dommage, car en communiquant régulièrement, il peut vous arrêter tout de suite quand vous partez dans une mauvaise direction. 

Si ça arrive, il ne faut pas non plus le prendre mal, c’est peut-être lui qui a changé d’avis (et qui ne l’admettra jamais), mais ne jouez pas avec le feu.

N’ayez pas peur de vous lancer

Un article comme celui-ci peut être décourageant. Mais il ne devrait pas l’être, il est justement là pour vous aider. Ces erreurs, tout le monde les fait. Mais elles peuvent être évitées si vous vous fiez à l’expérience de ceux qui les ont faites.

L’entrepreneuriat est passionnant, et ce serait dommage de ne pas foncer car vous avez peur d’échouer. Si vous raisonnez comme ça, vous ne ferez jamais rien de votre vie. Et ce serait d’autant plus dommage d’avoir peur de faire des erreurs quand vous avez sous les yeux une liste qui vous permet de les éviter, non ?

Si vous êtes sérieux et motivé 

J’ai mis en place une formation gratuite en vidéo pour les freelances débutants ou ceux qui se lancent et qui ont besoin de passer un palier. Dans cette formation, je vous parle d’erreurs à éviter mais également de conseils à mettre en place pour transformer votre business débutant en business florissant. Et tout ça en travaillant moins.

Si ça vous intéresse, vous pouvez vous inscrire ici :

4 SECRETS DE 

Formation Secrets de Freelances

FREELANCES

FORMATION VIDÉO GRATUITE

Gratuit

Formation Secrets de Freelances

Télécharger la formation gratuite Secrets de Freelances

Vous recevrez le cours par email, des templates, mais également des astuces régulières et exclusives chaque semaine.

N’attendez plus, devenez un freelance premium.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Posté dans ,
xsZnTfWMRqKsXe0Iph7VRw_thumb_212b

Benjamin Chambolle

Consultant en marketing et expert en création de tunnels de vente, je vous partage mes astuces marketing pour booster votre activité de coach ou consultant freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15585

FORMATION VIDÉO GRATUITE

DÉCOUVREZ LES SECRETS POUR BOOSTER VOTRE ACTIVITÉ

Get latest tips and strategies to boost conversions

Formation Secrets de Freelances
Retour haut de page